Dans un premier temps, il est important de rassurer sur le fait que l’équilibre alimentaire de l'enfant ne se mesure pas sur un repas mais sur une semaine entière.

Cette liste de conseils (non exhaustive) permettra de faire le point avec les parents sur les habitudes alimentaires familiales et de travailler avec eux sur certains aspects à améliorer.

 

En dehors du repas :

  • Encourager l’enfant à sentir, à toucher les nouveaux aliments avant même de les goûter plus tard.

  • Faire les courses avec l’enfant.

  • Explorer les aliments par le jeu : jouer à la dinette et faites participer ses peluches par exemple 

  • Apprendre à votre enfant à bien se brosser les dents

Préparation du repas :

 

  • Laissez votre enfant participer à la préparation du repas (mélanger les ingrédients d’un gâteau, goûter avec ses doigts, décorer les plats).

  • Conseiller sur les modes de préparation et de présentation : essayez de présenter les aliments de façon amusante.

  • Proposer régulièrement de nouveaux aliments.

  • Proposer à nouveau l’aliment quelques jours plus tard s’il n’en a pas voulu : rappeler qu’il faut en général proposer dix fois un aliment nouveau à l’enfant pour qu’il l’accepte.

 

Pendant le repas :

  • Eviter le forçage et les rapports de force, sous peine d’entretenir les refus.

  • Proposer les repas à un horaire régulier.

  • Encourager toujours à ce que l’enfant regagne la table familiale commune, quel que soit son menu.

  • Faire en sorte que le repas soit un moment de convivialité.

Le repas doit avant tout être un moment de plaisir, de partage et d’imitation.

  • Ne pas laisser le choix du plat et préparer le même plat pour toute la famille.

  • Éviter les écrans pendant le repas.

  • Stimuler l’enfant pour qu’il joue avec ses mains et sa bouche : laisser l’enfant faire ses propres découvertes, à toucher et manger avec les doigts

  • Proposer de la vaisselle adaptée en fonction du besoin de réassurance de l’enfant (ustensiles attrayants : assiettes décorées de dessins à découvrir, couverts amusants).

  • Préférer les ustensiles en plastique, généralement plus appréciés.

  • Laissez autant que possible l’enfant manger seul : tenir lui-même la cuillère et la porter en bouche, sentir les aliments et les découvrir du bout des lèvres.

  • Bien installer l’enfant :

Pour les petits, la position idéale est en enroulement dans les bras parentaux : assis et bien calé sur vos genoux, avec un appui derrière la tête et au niveau des pieds.

Pour les plus grands : dans une chaise haute, en face à face avec l’adulte avec un appui sous les pieds (repose-pieds), une position lui permettant de mobiliser aisément ses bras et ses mains.

Après le repas :

  • Suggérer de ne pas nourrir son enfant entre les repas.

Sources :

L’oralité positive, Catherine Thibault, 2015, p35-48

Amuse-bouche pour difficultés alimentaires de l’enfant par Jasmine Don, Madeleine Gaquiere , Audrey Lecoufle , Audrey Vanmalleghem, Jade Vouters, Véronique Leblanc, juillet 2012

Boite à idées pour une moralité perturbé du jeune enfant, V. Leblanc, C. Bourgeois, E. Hardy, A. Lecoufle M. Ruffier, octobre 2012

Nutricia-boiteaidee