Les conseils pour les parents

Le repas doit rester un moment convivial, d'échange et de partage en famille.

 

Le passage à la cuillère ou l'introduction des morceaux au moment de la diversification alimentaire sont des moments où l'apparition de difficultés alimentaires sont fréquentes chez l'enfant.

L'enfant doit faire appel à une adaptation et à un apprentissage, alors que jusque-là, il ne connaissait qu'une alimentation lactée.

Voici un ensemble de conseils qui a pour objectif de restaurer le plaisir de manger. Chaque situation familiale est unique, il convient de vous approprier et d'adapter ces conseils à votre situation personnelle.

 

Ces conseils ne se substituent en aucun cas à un avis ou une consultation médicale : si les troubles de votre enfant persistent, consultez votre médecin.

L'installation pour manger

Votre enfant doit être bien installé, dans une position d'enroulement : l'enfant est assis sur vos genoux ou dans une chaise haute, le dos bien droit, les pieds reposant sur un appui.

Il doit être en capacité de mobiliser ses bras et ses mains.

Choisissez des couverts adaptés à l'âge de votre enfant et n'hésitez pas à prendre des assiettes attrayantes.

Positionnez vous en face de votre enfant, posez la cuillère sur la langue en l'introduisant sur le côté.

Privilégiez des petites prises alimentaires dans des petits contenants.

Apprendre à apprivoiser les aliments

"Ce que mes yeux, mon nez et mes mains n'ont pas apprivoisé, ma bouche n'y touchera pas"  Véronique Leblanc.  

Aidez votre enfant à se familiariser avec les aliments en faisant appel à ses sens :

- Faites lui sentir l'odeur du gâteau, des épices lorsque vous cuisinez

- Ecoutez le pop corn qui éclate dans la casserole

- Faites les courses avec votre enfant

- Préparez le repas en sa présence et montrez lui les aliments avant transformation

- Laissez le toucher les aliments

Proposez plusieurs fois un même aliment : en moyenne il faut exposer 8 à 9 fois un aliment pour qu'il soit accepté par un enfant.

Explorer les aliments par le jeu

N'hésitez pas à être créatifs !

Modifiez la présentation de vos plats afin qu'elle soit plus amusante.

Jouez à la dinette et faites participer ses poupons, ses peluches ou ses doudous.

Utilisez des imagiers et aidez le à nommer les aliments.

Laissez le "patouiller", en touchant différentes textures non alimentaires (papiers froissés, pâte à modeler, peinture au doigt) et alimentaires (pâtes dures, chocolats, fruits).

Faites le jeux de transvasement en lui proposant divers ustensiles.

L'environnement

Favoriser les repas à table et en famille à des horaires réguliers.

Préparer le même menu pour toute la famille, votre enfant adorera imiter ses frères et soeurs.

Eviter les écrans, les distractions pendant le repas.

Les textures

La texture est une des propriétés de l'aliment qui demande le plus d'adaptation à l'enfant.

 

Pour manger in fine comme un adulte, différentes étapes d'acceptation de texture vont se succéder.

En fonction des acquisitions psycho motrices et sensorielles de votre enfant vous pourrez augmenter progressivement la consistance de vos préparations.

Voici quelques repères :

 

 

De la naissance à 4 mois

 

Alimentation lactée exclusive

De 6 à 9 mois

 

Purée Moulinée 

De 4 à 6 mois

 

Purée lisse

 
 
 
 
 

Le réflexe de succion-déglutition est efficace, votre enfant tète par des mouvements antéro-postérieurs de la langue.

Votre enfant contrôle sa tête, l'espace intra-buccal augmente, la langue dispose de plus en plus de place et effectue des mouvements haut/bas. Il est capable d'accepter et d'avaler sans risque un aliment sous forme de purée.

Purée moulinée de légumes cuits et introduction de viande ou poisson mixé.

La langue effectue des mouvements latéraux. C'est le début de la mastication. C'est également le début de la dissociation entre succion et déglutition.

De 9 à 12 mois 

 

Solide mou

Correspond aux petits morceaux fondants de pomme de terre, petites pâtes bien cuites, vache qui rit, flamby. La mandibule descend, le contrôle des lèvres et de la mâchoire s'affine.

De 12 à 18 mois

 

Solide haché menu

Correspond aux fines tranches de fruits, boudoirs, gâteaux apéritifs. 

C'est la dissociation langue-mandibule.

 

Vers 18 mois

 

Petits Morceaux

L'enfant peut manger des morceaux.

La stratégie de mastication se met en place, son apprentissage nécessitera 4 à 6 ans.

Plusieurs signes peuvent vous indiquer que votre enfant est prêt à consommer des aliments ayant une texture moins lisse que la purée :

  • il sait maintenir sa tête et son dos bien droit dans sa chaise

  • Il avale les purées lisses et épaisses sans aucun problème

  • Il réalise des mouvements de mâchonnements quand il porte quelques chose à la bouche (cherche à se nourrir seul)

  • Il se montre intéressé par le repas (essaye de prendre des aliments dans l’assiette de ses proches par exemple)

 

A EVITER

 

 

Ne forcer jamais votre enfant à manger.

Pas d'écrans, pas de distractions pendant le repas.

Eviter les commentaires pendant le repas.

Ne présenter pas la nourriture comme une récompense.

Pas de grignotage entre les repas.

Si votre enfant a des difficultés à manger différentes textures ensemble, séparer liquides et morceaux.

L'équilibre alimentaire ne se mesure pas sur un repas mais sur une semaine entière.

Sources

L'intégration sensorielle : de la théorie à la prise en charge des troubles de l'oralité, Contraste, Isabelle Barbier, 2014/ 1 n°39 p143-159

L'oralité troublée : Regard orthophonique, Cynthia Jaen Guillerme, Spirale, 2014 n°72, pages 25 à 38

Mon enfant pinaille devant son assiette ! Comment aborder la dysoralité en médecine générale , Revue Médecine, octobre 2018.

L’oralité positive, Catherine Thibault, 2015, p35-48

 

Amuse-bouche pour difficultés alimentaires de l’enfant par Jasmine Don, Madeleine Gaquiere , Audrey Lecoufle , Audrey Vanmalleghem, Jade Vouters, Véronique Leblanc, juillet 2012

Boite à idées pour oralité perturbée du jeune enfant, V. Leblanc, C. Bourgeois, E. Hardy, A. Lecoufle M. Ruffier, octobre 2012

Nutricia-boiteaidee 

La construction du goût chez l’enfant, Natalie Rigal, Rééducation Orthophonique N° 220 - décembre 2004 - p15

Actualisation des repères alimentaires du PNNS pour les enfants de 0 à 3 ans, ANSES, saisine n°2017_SA_0145, 2019